Histoire d’une bande dessinée

La Route de l’Indépendance

Cincinnati Echo : Didier Chalufour, vous venez d’éditer La Route de l’Indépendance… de Versailles à Yorktown, comment avez-vous procédé ?

Didier Chalufour : Les éditions du Triomphe avaient, il y a quelques années, réalisé une bande dessinée sur l’histoire de l’ordre de Malte. Le scénariste Gilles d’Aubigny a dû penser que nous étions bien placés pour faire de même avec vous. Vous aviez, vous-mêmes je crois, rencontré Louis-Bernard Koch, historien, qui est auteur chez nous de plusieurs BD. Le courant est bien passé entre historiens, avec Charles-Philippe de Vergennes.

CE : En quoi cette BD est-elle particulière ?

DC : C’est l’adaptation du roman historique du général Forray, choisi par votre historien. Le travail pour le scénariste est un peu différent. Il a un fil conducteur qu’il doit suivre. Il fallait relater ces faits historiques : – la volonté de Louis XVI et l’aide de la France aux insurgés américains face aux Anglais, – et montrer que l’esprit des Cincinnati demeure toujours. Ce fut le travail de votre historien et du nôtre.

CE : Comment avez-vous choisi le dessinateur ?

bd route independance planche 1DC : Vous vouliez des dessins très précis. Je venais de sortir une BD sur le maréchal Lyautey, du même scénariste et dessiné par Philippe Cenci. Sa première réalisation chez nous semblait très prometteuse. Ce binôme fut accepté et la sortie de cette BD, qui s’est fait attendre, s’est enfin réalisée.

CE : Votre maison d’éditions appartient-elle à un groupe ? Pourquoi ce nom?

DC : J’avais déposé ce nom qui pour moi, « sonnait bien », deux ans avant de créer cette aventure. Ce nom a toujours été un stimulant. Cela étant, nous sommes indépendants depuis notre création il y a 18 ans et nous comptons bien le rester. L’indépendance est notre vraie liberté !

CE : Votre spécialité est-elle l’Histoire ?

DC : Elle l’est un peu devenue. Au début, lorsque nous avons démarré, c’était pour offrir à la jeunesse des bandes dessinées et des romans que les parents recherchaient pour leurs enfants : des histoires qui élèvent les esprits, qui offrent une certaine morale. Nous avons commencé en prenant contact avec des auteurs de bandes dessinées qui avaient connu leurs heures de gloire dans la presse pour la jeunesse des années 1950-1960. Ils étaient ravis, car ils renaissaient avec nous ! Bien vite, nous nous sommes tournés vers des faits historiques réels. Pour célébrer le bicentenaire de la Révolution française, nous avons sorti une BD sur Charette ! Puis l’aventure de Guy de Larigaudie, ce routier scout qui effectua ce raid Paris-Saïgon…

CE : Une BD instructive alors…

DC : Oui. Nous avons poursuivi avec notre collection « Le Vent de l’Histoire », en racontant la vie du pape Jean-Paul II, puis l’Histoire de la Légion étrangère, de la Grande Guerre, du commandant Massoud, des armées Blanches… Pour le vingtième anniversaire de sa chute, nous venons de sortir l’histoire du mur de Berlin.

CE : Comment être au courant de votre production ?

DC : Grâce au site internet et au catalogue adressé deux fois par an à tous ceux qui le souhaitent !

 

La Route de l’Indépendance… de Versailles à Yorktown

Reviewed by Servane Rogers*

bd route independance planche 2Growing up in France with Babar, Tintin and Asterix as comic books it is refreshing to see that Le marquis de Lafayette now can be added to the list. This is a novel way to teach both French and American students about the crucial role played by the French army in the liberation of America from the British and to follow step by step (starting with the Boston Tea party in 1773 and closing with the signature of the treaty of Versailles) the development of an alliance and friendship now over 230 years old.
In view of the Iraq war and the American boycott of French products that followed this comic book is a powerful visual and casual reminder of an alliance that led to the Independence of America as well as planted the seeds to the subsequent French revolution. It makes you realize that both France and America (which share their Independence celebration day only 10 days apart) were driven by the same thirst for freedom and independence.
An easy to read recapitulative at the end of the book highlights the yearly major landmarks in this war and explains the balance of power on land and at sea. It is a useful tool for students and parents to review the historical data and to highlight the major steps of the war. Numbers speak more than words especially the final listing of the French casualties at the end of the book (45 000 French soldiers who participated in the war, 5,000 died and 20,000 were injured.). Besides the well-known Marquis de la Fayette, General de Rochambeau, George Washington, Montgomery and British Admiral Byron, this comic book introduces names whose role was significant as well. Among them, Monsieur de Vergennes, Monsieur de Sartine and Admiral d’Estaing. It is entertaining to see these famous figures evolved in the costumes of the time, speaking using expressions of the time. The changes of scenery from the Castle of Versailles to Newport RI, Hartford Ct, and the battlefields keep you reading. No details of the daily life of the soldiers is spared, from them getting small pox, to fighting in the trenches.
Finally, the author adds a romantic thread to his historical story with the romance between Lieutenant d’Oraigny and Mademoiselle Langiviere. With them he cleverly introduces us to the daily courting habit and entertainment of the time and he gives us a refreshing change of scenery from the political intrigue and the battlefield.
“La Route de l’Independance is a successful historical comic book, punchily written. It is easy to read and maintains the reader’s interest, while fulfilling the mission of the Societe des Cincinatti to keep alive the essential role played by the French and its army to liberate America from the British and to renew the Franco-American friendship that ensued.“

* Cet article d’un professeur de français aux États-Unis, nous a aimablement été communiqué par Jonathan Woods, treasurer general.

 

 

Vous désirez acheter cette bande dessinée ? Contactez le secrétariat.